Coordonnées

Tél
0253009365 (n° interne : 279365)
Mail
mateo.sorin@etu.univ-nantes.fr

Discipline(s) enseignée(s)

Qualifié aux fonctions de maître de conférences par la section 19 du CNU (2019)

UFR Sociologie — Université de Nantes

  • L1 — Statistiques descriptives
  • L2 — Statistiques : estimations et tests
  • L2 — Sociologie du travail
  • L3 — Statistiques approfondies
  • M1 — Accompagnement d'un stage de terrain
  • Formations à l’usage d’outils numériques d’appui à la recherche en sciences sociales (Sonal, LibreOffice, Sphinx, Tri², Géoclip...)

Thèmes de recherche

  1. Les effets localisés de la mondialisation : transformations des processus de production, travail
  2. Les réactions locales aux restructurations industrielles : actions collectives, syndicalisme, alliances & conflits, mouvements sociaux
  3. Les recompositions contemporaines des mondes populaires et des mondes ruraux
  4. Les usages et représentations de l’automobile

Activités / CV

Thèse

La cause de l'activité
Actions collectives face au risque de fermeture d'usines filiales de multinationales

Soutenue le 10 décembre 2018 à l'Université de Nantes

Membres du jury :

  • Sophie BÉROUD, PR, Université Lumière Lyon 2, Triangle (Rapporteure)
  • Anne BORY, MCF, Université  de Lille 1, Clersé (Examinatrice)
  • Pascal DEPOORTER, MCF, Université Picardie Jules-Verne, CURAPP-ESS (Examinateur)
  • Cédric LOMBA, DR CNRS, Cresspa-CSU (Rapporteur)
  • Sylvain MARESCA, PR, Université de Nantes, CENS (Directeur)
  • Philippe MASSON, MCF, Université de Nantes (Co-encadrant)

Résumé : Face à un risque d’arrêt de l’activité d’un site industriel, comment émergent les actions collectives menées localement ? À partir d’une enquête auprès de six filiales de multinationales, cette thèse met en évidence l’étendue de la palette d’actions utilisée (de la séquestration à la création d’entreprise, en passant par l’affrontement judiciaire) et le rôle central d’acteurs non syndicaux (cadres, clients, élus locaux, avocats). L’articulation des effets du temps long (parcours des individus, histoire locale, transformation de l’entreprise) et des effets du contexte de crise permet de comprendre les alliances et conflits autour des stratégies d’action déployées.

Les salariés produisent collectivement des récits analytiques de la chaîne causale qui imputent la responsabilité de la crise à leur employeur, construisant ainsi un ennemi commun (chapitre 1). La conversion de l’ennemi en adversaire dessine les contours d’un répertoire d’actions collectives local, comme le montre le cas d’une séquestration de dirigeant (ch. 2). L’affrontement s’opère également au sein des instances représentatives du personnel et devant l’institution judiciaire (ch. 3), mais aussi en dehors des cadres institués, avec le maniement du blocage de flux et de l’arme de l’image (ch.4). Le maintien de l’activité productive pendant la crise (ch. 5) et la recherche de solutions de reprise de l’usine (ch. 6) montrent l’existence d’actions collectives sans adversaire. Elles sont portées par des individus qui défendent en premier lieu la cause de l’activité.

Recherches collectives

  • Membre du projet CONDUIRE : Construire des mobilités durables, inclusives et responsables
    • Entretiens en zones rurales sur les usages et représentations de l’automobile
    • Rédaction de synthèses et d’analyses
    • Travail collectif au sein de l’équipe de recherche

Recherche pilotée par le laboratoire PRINTEMPS (CNRS/Université de Versailles Saint-Quentin/UMR 8085) en collaboration avec le CENS. Membres de l’équipe : Yoann Demoli (responsable scientifique), Sarah Ghaffari, Axel Villareal…

  • Membre de l'ANR CLASPOP (2014-2018) :
    enquête collective sur les classes populaires en France (30 chercheurs).

    • Réalisation de monographies de ménages
    • Participations aux réunions de travail collectif
    • Écriture collective
Enquête collective réunissant 30 chercheurs (Cerlis–CENS–CHM–Gresco) dont : Olivier Masclet (coordinateur), Thomas Amossé, Anne-Marie Arborio, Stéphane Beaud, Marie Cartier, Julian Mischi, Jean-Noël Retière, Olivier Schwartz, Yasmine Siblot…
 
  • Participation à une enquête sur la profession d'assistante maternelle avec Marie CARTIER (2013-2014)

Formation

Doctorat (2014–2018) — CENS — Université de Nantes (allocation doctorale de la région Pays de la Loire) — résident de la MSH Ange-Guépin
Titre : La cause de l'activité. Actions collectives face au risque de fermeture d'usines filiales de multinationales
Direction : Philippe MASSON & Sylvain MARESCA

Master 2 recherche en sociologie (2013) — Université de Nantes — mention très bien
Mémoire : Les effets localisés des processus de mondialisation. Ethnographie d'une usine, filiale de multinationale, en redressement judiciaire

Master 1 sociologie (2012) — Université de Nantes — mention très bien
Mémoire : Étude des processus de construction des carrières scolaires, professionnelles et conjugales. Une classe de sixième dix ans après

L3 sociologie (2010) — Université de Nantes & Université Cheikh Anta Diop, Dakar, Sénégal

Baccalauréat scientifique (2007)

Informations complémentaires

  • Co-organisateur du séminaire Les ficelles de la thèse
  • Bonne maîtrise d'outils informatiques en appui à la recherche : LibreOffice Writer et Calc, Sonal, Sphinx, Tri², Géoclip, Linux, logiciels professionnels d'édition.
  • Représentant des doctorants à l'UFR de sociologie (2014–2017)
  • Représentant des doctorants au conseil de laboratoire du CENS (2017–2018)
  • Représentant des doctorants à la MSH Ange-Guépin (2018)
Discutant/animateur

Session « Restructurations d’entreprises, des syndicats instrumentalisés par les employeurs ? », séminaire Les ficelles de la thèse, 30 novembre 2017, CENS, Université de Nantes.

Session «Coopération et autonomie», colloque L’emploi à l’épreuve des territoires : reconversions économiques et changement social, CURAPP, 23 novembre 2017, UPJV, Amiens.

Session «Que reste-t-il de “populaire” aujourd’hui?», colloque de clôture de l’ANR CLASPOP «Vous avez dit “populaire” ?», CERLIS-CENS-CMH-GRESCO, 12 janvier 2017, Sorbonne, Paris.

Session « Évaluation et arbitrage des sportifs », journée d’étude du réseau des doctorant.e.s en études sportives, 23 mai 2017, UFR STAPS, Nantes.