Le CENS créé en 1998 est le seul laboratoire de sociologie implanté sur le territoire de l'Académie de Nantes et sur celui des Pays de Loire. Depuis 2015, il est rattaché au CNRS. Il attire à lui des enseignants-chercheurs d'autres institutions que l'UFR de sociologie : UFR STAPS, Université catholique d'Angers, Ecole des mines, IUT et  INSPE de Nantes ; il regroupe aujourd'hui  41 chercheurs titulaires (6 professeurs en poste, 4 professeurs émérites, 29 MCF dont 3 HDR, 2 CR CNRS), 22 doctorants, 2 post-doctorants, 2 chercheurs en délégation CNRS et 3 personnels administratifs (BIATSS) dont une ingénieure d’études spécialisée dans le traitement des données statistiques.

Le CENS dirige le Master sociologie  de l’Université de Nantes et est le laboratoire d'adossement du Master spécialisé en sciences sociales de l'UFR STAPS. Depuis 2015, 20 thèses (3/4 par an) et 2 HDR ont été soutenues (2 sont en cours). Le CENS a été dirigé successivement par Charles Suaud (1998-2006), Stéphane Beaud (2006-2007) puis par Annie Collovald (avec Gildas Loirand puis Fabienne Pavis pendant 8 ans).

Depuis 2015, c’est Marie Cartier et Baptiste Viaud qui dirigent le CENS.

L'activité scientifique du CENS

Le CENS est un laboratoire aux productions scientifiques diversifiées consacrées aux recompositions des sociétés contemporaines qui croisent les approches (sociologie, science politique, histoire, géographie, ethnologie) et les méthodes d'enquête (archives, entretiens, observation ethnographique, traitements statistiques). Il est également un lieu de formation et de diffusion des connaissances en sciences sociales. 

  • Le CENS est fortement inséré dans les réseaux de recherche en sciences sociales régionaux - PROGEDO-Loire, Alliances Europa, MSH Ange-Guépin, Centre d'histoire du travail, ESO-Nantes, DCS, Région Pays de la Loire, Nantes Métropole - et nationaux (Association Française de Sociologie, Association Française de Science politique, CNAF, GIP Droit et justice…). Il répond à des appels d'offre nationaux et/ou européens, coordonne des enquêtes collectives, répond à des demandes d'études sollicitées par les collectivités locales. Entre 2015 et 2019 le CENS a été lauréat de 22 appels à projets dont 5 ANR et 2 IUF. Le CENS accueille régulièrement des chercheurs étrangers. En 2018-2019 ont séjourné au CENS Ceren Sengul (Edimburg University) Virgilio Borges Pereira (Université de Porto), Cecilia Jimenez Zunino (Cordoba Universidad), Alex Dumas (Ottawa University). En 2019-2020 Miriam Ticktin (New School of Social Research, NYC) et Philippe Vonnard (Université de Lausanne) sont invités au CENS.
 
  • Le CENS est un lieu de séminaires et d'échanges pluridisciplinaires. Il contribue à la programmation du séminaire interdisciplinaire de la MSH Ange-Guépin. Il organise des séminaires, Les Impromptus du Cens, qui accueillent des intervenants présentant des ouvrages récents. Il organise également des colloques nationaux et internationaux, seul ou en collaboration avec d'autres institutions de recherche. En 2013, il a accueilli avec l'UFR de sociologie le Congrès de l'AFS sur le thème  « Les Dominations » et en 2019 le colloque international « Passer les frontières, Penser les frontières » en partenariat avec l'AISLF  (Association Internationale des Sociologues de Langue Française).
 
  • Le CENS est un centre de formation à la recherche. La formation doctorale est l'une de ses priorités. A côté des Chantiers du CENS, séminaire fermé destiné à la discussion collective de travaux de recherche en cours, il organise chaque année sur deux jours Les journées du CENS auxquelles participent tous les chercheurs et les doctorants du laboratoire et sont invités des intervenants extérieurs. Des aides financières sont apportées aux doctorants pour intervenir dans des colloques et s'intégrer dans les milieux de la recherche ou assumer des frais de réalisation d'enquête. Ceux-ci disposent d'une salle de travail et plusieurs d'entre eux sont accueillis à la MSH Ange-Guépin.
 
  • Le CENS prend toute sa part dans la pédagogie de la recherche en sciences sociales. Il dirige leparcours TET (Terrain, Enquête, Théorie) et encadre les étudiants par des cours théoriques, des séminaires et des ateliers de conduite de la recherche. Il entend former ainsi des professionnels de l'enseignement et de la recherche dans les branches principales de la sociologie (sociologie du travail et des professions, sociologie politique, sociologie de l'action publique, nationale et locale, sociologie de l'éducation) qui se destinent aux organismes spécialisés publics (universités françaises et étrangères, CNRS) et privés (bureaux d'études, observatoires). Le CENS est aussi le laboratoire d’adossement des parcours de Master ACT (Action Publique Territoriale), SCT (Santé et Conditions de Travail) et SSC (Sciences Sociales et Criminologie).